Pourquoi j’ai choisi l’huile à l’eau

Pourquoi j’ai choisi l’huile à l’eau ?

Si tu t’intéresses à l’art et que, tout comme moi, tu te demandes quelle peinture utiliser, cet article est fait pour toi.

Je vais te présenter les 3 principales peintures couramment utiliser à travers trois qualités utiles à l’artiste, débutant comme expérimenté.

La curiosité :

Tout d’abord être curieux et s’intéresser à l’histoire de l’art qui te permettra de mieux connaitre les techniques :

Par exemple nos ancêtres ont commencé à peindre dans les grottes.

Au départ on suppose qu’ils mélangeaient leurs premiers pigments avec de l’urine, du miel, voire de la salive.

 A l’antiquité les romains utilisaient de la peinture à tempera et également de la peinture à l’encaustique. On suppose aussi de la peinture à l’huile pour certains décors mineurs.

 Cependant on attribue la découverte ou la redécouverte de la peinture à l’huile à Van Eyck ; durant la renaissance ; qui a amélioré l’usage de la peinture à l’huile en ajoutant entre autres une résine à son mélange.

Ces exemples peuvent mener à la découverte de certaines techniques, la curiosité en art ne fait jamais de mal et peut te mener à expérimenter.

L’Expérimentation :

Ce qu’il faut comprendre c’est que l’usage de la peinture est une histoire d’expérimentation ; et c’est ce que j’ai voulu t’illustrer en t’évoquant quelques éléments de l’histoire de l’art.

La peinture à l’huile dite classique est une excellente peinture et le rendu qu’on obtient est difficilement égalable avec d’autres techniques.

Cependant, elle a un gros problème ; elle ne sèche pas et durcit en absorbant l’air. Ce qui prend énormément de temps.

Deuxième désavantage elle est toxique avec ces adjuvants ; et bon nombre de produits ont été retiré du marché ces dernières années, à cause du coté nocif.

Et c’est là qu’intervient la découverte de peinture à l’acrylique dans les années 50 ou on a eu l’idée de remplacer l’huile de lin par de la résine acrylique ; résine plastique qui fonctionne par évaporation


Celle-ci a permis alors à de nombreux artistes de gagner en rapidité d’exécution et de plus elle se mélange avec l’eau.

Gros inconvénient c’est son temps de séchage qui est trop rapide et qui rend la réalisation de glacis et de fondus plus difficiles à réaliser ; même, avec l’usage de produits retardateurs.

Afin de régler ce problème, certains peintres ont parfois combiner l’huile et l’acrylique ensemble en respectant la règle du gras sur maigre.

 En effet les « maitres » avaient usage de superposer des couches transparentes ou glacis pour obtenir leur rendu avec des couches de plus en plus chargés en huile et en réduisant la composition de leur medium en essence au fur et à mesure de la pose de leurs glacis.

L’acrylique étant une peinture maigre et l’huile étant grasse, il faut absolument respecter l’usage du gras sur maigre (notion fondamentale).

De plus, si on peut poser une première couche d’acrylique et mettre de l’huile après dans un second temps ; les mélanger est impossible sous peine de désastre pictural.

Toute ses expérimentations au fil du temps ont permis de faire avancer nos techniques et nos produits.

Si tu veux d’ailleurs en savoir plus sur la peinture à l’huile, je t’invite à lire cet article de beauxart.fr dont voici le lien :

https://www.beauxarts.fr/25-peinture-a-l-huile

Et tu pourras te procurer le matériel nécessaire suivant la technique souhaitée.

Et on en vient de fait ; à la pratique et la difficulté de mixer ces deux techniques.

LA PRATIQUE

 Ces dernières années d’autres découvertes ont été faites ; et on a créé l’huile à l’eau.

Cette huile crée par un procédé chimique à base de lécithine a la particularité d’être miscible à l’eau et avec la peinture acrylique. Elle a également un temps de séchage moyen entre l’acrylique et l’huile classique ce qui me convient pour ma vitesse d’exécution, car elle permet les retouches et met entre 48H et 5 jours à sécher.

Autre avantage pour pratiquer son art, elle n’est pas toxique et ces pigments sont de très bonne qualité.

Elle évite les maux de tête

Elle est également miscible avec de l’huile de lin et les peintures à l’huile classique. Afin de garder ces propriétés ; je te conseille de ne pas trop mettre d’huile de lin si tu souhaites l’utiliser ainsi car elle perd sa miscibilité. Tu peux également te procurer le medium fabriqué par la marque royal talens et commencer ta première couche avec de l’eau.

Enfin elle est écologique, et c’est sympathique pour tes animaux de compagnie sensibles à l’huile classique et ces odeurs.

Pour ma part j’utilise la peinture cobra de royal talens

 En tout cas, quel que soit la peinture que tu choisiras d’utiliser ; n’oublie pas qu’elle

dépend de ta manière de peindre (rapide ou plus lente) et aussi du choix de tes pinceaux. Pour cela je te conseille ce lien ci-dessous :

https://www.beauxarts.fr/539-pinceaux-peinture-acrylique-et-huile

Pour finir, l’art est avant tout un plaisir et seule ton expérience et tes essais, bon ou mauvais, te permettront de trouver ton style et les produits qui te conviennent. Peints, teste et amuse toi .

A bientôt

Philippe pour http:// chatinspîre.fr

Laisser un commentaire n'hesitez pas !